L'authenticité d'un site touristique, ses antécédents et ses conséquences sur le touriste

Résumé : Boorstin (1964) et McCannell (1973, 1976) sont considérés comme les précurseurs des réflexions portant sur l’authenticité dans le tourisme. Selon Boorstin, le touriste moderne consomme un site artificiel, un « pseudo événement », plutôt qu’un site authentique. Et cette attraction touristique est construite dans le but d’attirer un tourisme de masse. Selon McCannell, si l’authenticité mise en lumière dans les sites touristiques est souvent appréciée des touristes, c’est une authenticité mise en scène. En marketing, les chercheurs s’efforcent de comprendre dans quelle mesure il est possible de parler d’authenticité pour un site touristique. Leurs travaux portent sur des sites culturels faisant référence à la tradition : par exemple des quartiers typiques reconstitués en Australie (Waitt, 2000) ou des sites visités lors de séjours touristiques en Espagne (Waller & Lea,1998). Les recherches portent également sur des sites modernes rattachés à un imaginaire: par exemple les Parcs Disney (Costa & Bamossy, 2001) ou le musée londonien célébrant le personnage imaginaire Sherlock Holmes (Grayson & Martinec, 2004). Les travaux mettent généralement en exergue deux conditions fondamentales pour définir un site authentique : le site est un original, et le site est non dénaturé.
Type de document :
Article dans une revue
Gestion 2000, Recherches et Publications en Management A.S.B.L., 2010, vol. 27, n°1, pp. 101-117
Liste complète des métadonnées

https://hal-rbs.archives-ouvertes.fr/hal-00565502
Contributeur : Emilie Breton <>
Soumis le : dimanche 13 février 2011 - 15:39:09
Dernière modification le : dimanche 13 février 2011 - 15:42:19

Identifiants

  • HAL Id : hal-00565502, version 1

Collections

Citation

Sandra Camus. L'authenticité d'un site touristique, ses antécédents et ses conséquences sur le touriste. Gestion 2000, Recherches et Publications en Management A.S.B.L., 2010, vol. 27, n°1, pp. 101-117. 〈hal-00565502〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

431