Entre souhaitable et probable : projets de mobilité interne et sensemaking

Résumé : Le projet fait désormais partie des « bonnes pratiques » en Gestion des Ressources Humaines. Malgré ce consensus parmi les praticiens, on peut s'interroger sur les processus de production des projets et sur leur influence réelle sur les conduites des individus. Cet article se donne donc deux objectifs. D'une part, on propose un modèle du projet à partir du paradigme de la construction du sens (sensemaking) dû à Weick. La construction des projets est modélisée comme un ajustement permanent cadré par la culture organisationnelle. D'autre part, on teste ce modèle grâce à une étude longitudinale menée pendant deux ans sur une population d'attachés commerciaux. L'évolution des projets est analysée en fonction de celle des performances et de l'appréciation des compétences par les managers. Les résultats montrent l'influence de l'appréciation et des performances sur les projets.
Type de document :
Article dans une revue
L'Orientation Scolaire et Professionnelle, INETOP, 2008, vol. 37 (n° 4), pp. 545-568
Liste complète des métadonnées

https://hal-rbs.archives-ouvertes.fr/hal-00565761
Contributeur : Sandrine Palmer <>
Soumis le : lundi 14 février 2011 - 14:22:53
Dernière modification le : lundi 14 février 2011 - 14:22:53

Identifiants

  • HAL Id : hal-00565761, version 1

Collections

Citation

Jean Pralong. Entre souhaitable et probable : projets de mobilité interne et sensemaking. L'Orientation Scolaire et Professionnelle, INETOP, 2008, vol. 37 (n° 4), pp. 545-568. 〈hal-00565761〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

106