Culture et relations de pouvoir: une analyse longitudinale du groupe EADS

Résumé : L'équilibre des rapports de force résiste-t-il aux fusions internationales ? La création d'EADS, en 2000, symbolisait l'entente économique parfaite entre la France et l'Allemagne : direction bicéphale, parité actionnariale et principe de symétrie scrupuleusement respectés, tout était pensé pour assurer la pérennité de ce modèle d'équilibre européen. Six ans après, on ne peut que constater un véritable cafouillage dans cette conception fusionnelle de l'Europe. Quelles forces centrifuges ont fait exploser ce bel ensemble ? L'équilibre des rapports de pouvoir n'a pas résisté aux valeurs de référence de chacun des deux peuples. Et la dispersion géographique n'a fait que renforcer les modes de pensée « nationaux ».
Type de document :
Article dans une revue
Gérer et Comprendre. Annales des Mines, Les Annales des Mines, 2007, pp. 4-20
Liste complète des métadonnées

https://hal-rbs.archives-ouvertes.fr/hal-00567521
Contributeur : Sandrine Palmer <>
Soumis le : lundi 21 février 2011 - 14:03:10
Dernière modification le : jeudi 14 décembre 2017 - 09:56:55

Identifiants

  • HAL Id : hal-00567521, version 1

Collections

Citation

Christoph Barmeyer, Ulrike Mayrhofer. Culture et relations de pouvoir: une analyse longitudinale du groupe EADS. Gérer et Comprendre. Annales des Mines, Les Annales des Mines, 2007, pp. 4-20. 〈hal-00567521〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

171